SOMMAIRE PATRIMOINE BÂTI

         
 
Le village de Saint Saturnin présente en son sein plusieurs monuments majeurs qui ont contribué à son classement parmi « les plus beaux villages de France ». Il y a d’abord l’église romane, bâtie au XIIème siècle, chapelle d’un prieuré qui fût par la suite rattaché à l’abbaye d’Issoire. Ensuite la chapelle Saint Madeleine de peu antérieure, qui fût baptistère jusqu’à la révolution. Puis, le château royal, place forte du XIIIème siècle puis résidence de la famille de la Tour d’Auvergne à partir du XVème siècle. Enfin la magnifique fontaine renaissance.
 

 

Le village s’est développé à proximité immédiate du château sur la coulée de lave qui, du fait d’une inversion de relief, en fait une position dominante. A l’intérieur de ses fortifications encore bien visibles, on peut admirer quelques belles maisons des XVème et XVIème siècles, ainsi que des échoppes, pigeonniers et autres éléments architecturaux intéressants comme le porche de l’ancien cimetière. La place de l’église, ancienne place Saint Jean-Baptiste, est particulièrement remarquable dans sa diversité.

 

Le village a connu un fort développement au XIXème siècle, conjointement à celui de la vigne. Autour des places et le long des rues et ruelles on peut découvrir les maisons vigneronnes, les granges et autres constructions de la vie agricole d’autrefois. La rue principale a été percée à cette époque (1860) qui a vu la construction de la traditionnelle mairie-école que l’on peut admirer au bout d’une allée de tilleuls. Le centre du village a peu évolué depuis cette époque, si ce n’est le remplacement d’une population essentiellement agricole par une population néo rurale, travaillant en ville dans la région clermontoise, qui ont contribué à la restauration des habitations abandonnées.

 

La commune est riche de son patrimoine artisanal et rural et l’on peut citer les moulins, qui ne sont malheureusement plus en activité, les sources, les lavoirs récemment réhabilités sous la coulée de lave, les 6 colombiers seigneuriaux inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, les croix de ville et de chemins ainsi que les nombreuses cabanes en pierres sèches et tonnes de vignes. Citons également les ponts qui permettent d’enjamber les rivières et petits cours d’eau qui entourent le village, et aussi le puits et le travail que l’on peut admirer sur la place du marché.