VILLAGE XIX ème SIECLE

 
 
C’est sur la place du 8 Mai, anciennement place du foirail, qu’a été bâtie la mairie, bâtiment traditionnellement entouré des écoles de garçons et de filles.
Cette place, plantée de grands tilleuls qui offrent leur ombre pour les parties de boules, est entourée à l’ouest de maisons vigneronnes et à l’est d’une très belle demeure ayant appartenu à un riche commerçant.
 

 

La place du marché est plus caractéristique de la vie agricole du XIXème siècle. Elle est en effet bordée de maisons vigneronnes que l’on reconnait à leurs habitations accessibles par un escalier, au dessus du caveau qui s’ouvre directement sur la place par une porte plus large. On y voit aussi des granges, et surtout un « travail » et un puits couvert. Sur le bord de la rue principale un cabanon abritait le poids de ville

 

Les rues du village offrent nombre de sujets d’intérêt, comme les constructions médiévales bâties « hors les murs » et que l’on peut trouver dans le bas de la rue Noble, dans la rue des Farges ou rue du marché. De même, les maisons vigneronnes qui sont visibles le long de la rue de Rochemanie, les granges que l’on peut découvrir un peu partout et en particulier dans la rue des granges.
 

 

 
Autour du bourg fortifié se sont établis des hameaux excentrés bien distincts en des lieux qui furent autrefois des fiefs dépendant de la seigneurie de La Tour (Issac, Pagnat, Vocan). Si Issac est désormais inclus dans les limites du village actuel, en sa partie haute, d’autres lieux restent distants. Ainsi Vocan, petit château qui fût autrefois entouré de maisons paysannes, et Pagnat dont les ruines révèlent de superbes caves vigneronnes.
 

RETOUR VILLAGE XIX SIECLE